C'est une chronique sole noire!


Tu bénéficies d'un accès exceptionnel pour découvrir une chronique SOLE NOIRE sans être connecté - maximum 2 par semaine.
Pour profiter de toutes les chroniques en illimité ou nous suivre, procure-toi ton Pass ici

Un chapelet de fausses femmes découvertes

Comedie / Daily City Le Canard /
par DragonRouge

Sarah Mdurhe

RESPONSABLE DES IMPRESSIONS NUMéRIQUES ET DE LA LOGISTIQUE

C'est la consternation et l'indignation en cette rentrée à Cullignargues, une affaire d'espionnage venant d'être mise à la lumière du jour


RITA TSOKU ÉTAIT CONNU DE LA POLICE SOUS LE NOM DE NOÉMIE GENDARME, PROCHE DES MILIEUX DU GRAND BANDITISME

Même si les précautions avaient été prises, le responsable de la sécurité du site industriel de Cullignargues, qui abrite le centre de recherche de Sciensolutions, les ateliers aérospatiaux de test, de construction et de maintenance, le fameux célestoport et une ferme artisanale, va se faire tirer les oreilles.


 Un employé qui s'ennuyait a été intrigué

En effet, pas moins de six fausses femmes de ménage ont été démasquées la semaine dernière, dans un bureau abritant les services de météoritologie [chargés de préparer les bulletins météorites diffusés quotidiennement aux équipages spatiaux, NDLR]. Un employé qui s'ennuyait a été intrigué par les énormes poubelles manipulées par les femmes de ménage. Les papiers des poubelles papier étaient emmenés vers un fourgon chargé de détruire en confettis les papiers mais le suivant à bicyclette à la sortie du travail celui-ci a constaté que le camion se dirigeait en fait vers un centre désaffecté où les lueurs lumineuses qui dansaient dans la pénombre lui ont révélé leur dessein maléfique: les papiers y étaient triés pour y déceler des informations capitales sur Sciensolutions dans une grande opération d'espionnage. Le lendemain, pendant leur service, les six femmes de ménage ont pu être confondues avec des figures connues du grand banditisme


Le commanditaire pourrait se trouver outre-Atlantique

Machine Lapholle a encouragé les gens à ne rien faire au moins une fois par jour pour déceler de telles affaires d'espionnage ou des anomalies non détectées ou cachées sous le tapis.

Le syndicat des INTRUS (INdustriels Transmutables de la Recherche et de l'Usinage Spatial) a, en attendant les consultations de ses employés affiliés, protesté contre la mesure proposée, arguant qu'elle risquait de surmener outre-mesure les employés, ce qui est évidemment bien dommage en début d'année.

Mais l'autre syndicat majoritaire cette fois celui des agents Air Lune, s'est au contraire insurgé que les employés soient payés sur la même base horaire s'ils travaillent effectivement moins.

Sur cette question, la direction n'a pas encore tranché. Mais elle focalise son attention pour protéger ses recherches autour du moteur à infusion fusionnel, qui font l'objet des convoitises et donc de tentatives d'espionnage. À ce titre, des rumeurs de délocalisation de ces équipes vers la Lune courent déjà...


Chroniques sur le même thème

daily_city_le_canard

Les toilettes infernales


daily_city_le_canard

Carton rouge, carte blanche pour Elizabeth


daily_city_le_canard

Un Terrible accident juste avant le siège






Les évènements, personnages et firmes cités sur la plateforme ou les impressions de PuzzFuzz sont imaginaires.
Toute ressemblance avec des contemporains, vivants ou morts, ou avec des firmes existantes, ne serait que pure coïncidence.

Toutes les fictions dépeintes sur PuzzFuzz sont protégées par le droit d'auteur et de création et ne peuvent être reproduites sans l'authorisation de PuzzFuzz et de leurs auteurs respectifs. PuzzFuzz © 1995-2022
Droits réservés reproduction interdite
Conditions générales | Contact | Mentions légales