L’effondrement du terminal 2E

Daily City le Canard papier / drame / 2013-10-18.pdf

par Ann O`Neem, paru le vendredi 18 octobre 2013

Dimanche 23 mai 2004; 6h50. Les quelques passagers qui errent dans le tout nouveau terminal 2E de Roissy CDGsont alertés par des chutes de poussière et des craquements.


Les policiers font évacuer la zone, mais une partie du terminal s’écroule: 4 morts, 3 blessés.


Le bâtiment était déjà suspect

Avec un budget de 900 millions d’euros, conçu par l’architecte polytechnicien Paul Andreu, le bâtiment mêlait audacieusement des arches ellipsoïdes en béton armé qui supportaient un treillis de métal qui lui-même supportait des plaques de verre.

Le bâtiment était déjà suspect lors de sa construction accélérée. Un luminaire avait chuté sans explication lors de l’inspection de sécurité, ce qui avait retardé l’inauguration.

LE TERMINAL 2E A PAR LA SUITE ÉTÉ COMPLÈTEMENT RASÉ POUR ÊTRE RECONSTRUIT À L'IDENTIQUE MAIS AVEC UNE STRUCTURE DIFFERENTE

La structure comportait des défauts: le support métallique des verres était trop enfoncé dans le béton, ce qui les fissurait et affaiblissait l’ensemble de la voûte.

La couche de métal était alors sollicitée davantage en traction.

Les arches de béton avaient été insuffisamment armées et elles étaient poncturées par des tuyaux de ventilation.


Un gradient de température imprévu

Mais surtout, lorsque la température montait à l’extérieur rapidement, l’expansion du béton était plus rapide que celle du métal. La nuit de la catastrophe, la température a chuté brutalement de 25°C à 4°C. Le choix du béton –qui plus est ajouré– car moins cher qu’une structure en métal comme celle utilisée au terminal 2F, a été décisif dans l’effondrement. Ce choix résultait de l’influence disproportionnée d’Aéroports de Paris sur la gestion du projet.

Lors de la reconstruction complète du terminal 2E, la forme initiale a été reprise, mais avec une structure toute métallique...


découvrir ce Canard



Obtenir


Chroniques sur le même thème





Mots-clefs drame arts culture émotion fait divers histoire inventions physique-chimie voyage 

Ann O'Neem

Journaliste fantomatique ex-espionne




Les évènements, personnages et firmes cités sur la plateforme ou les impressions de PuzzFuzz sont imaginaires.
Toute ressemblance avec des contemporains, vivants ou morts, ou avec des firmes existantes, ne serait que pure coïncidence.

Toutes les fictions dépeintes sur PuzzFuzz sont protégées par le droit d'auteur et de création et ne peuvent être reproduites sans l'authorisation de PuzzFuzz et de leurs auteurs respectifs. PuzzFuzz © 1995-2020
Droits réservés reproduction interdite
Conditions générales | Contact | Mentions légales