C'est une chronique sole noire!


Tu bénéficies d'un accès exceptionnel pour découvrir une chronique SOLE NOIRE sans être connecté - maximum 2 par semaine.
Pour profiter de toutes les chroniques en illimité ou nous suivre, procure-toi ton Pass ici

Crevaison de la base Lunaire: pas de blessé à déplorer

Plus / MoonOne

par Annie Versaire, paru le mardi 24 janvier 2017

Le module le plus ancien de la base Lunaire a crevé dans la nuit de lundi à mardi. Un sifflement strident et une alarme de décompression ont permis aux 6 personnes qui s’y trouvaient – dont trois sous la douche – d’échapper au pire


n voyant des personnes nues courir dans les couloirs de la station, certains voyageurs Lunaires ont été tellement surpris qu’ils ne se sont pas aperçus des chutes de poussières de plâtre et des sifflements en contrechamps, augurant du pire survenant dans le module 1, le plus ancien de la station, construit des mains mêmes de Machine Lapholle en 2008.

Heureusement grâce à la précipitation avec laquelle l’équipage a refermé la porte du sas, en isolant le module 1, tout le monde est sauf. Le module 1 a perdu tout l’air respirable qu’il contenait en moins de 3 minutes, très probablement des suites d’une fuite deux heures après le départ du vol 567 du vaisseau Eyjafjoll


 Un module réaménagé il y a deux ans

Avec l’extension progressive de la base Lunaire MoonOne, le module initial qui au départ était seul et accueillait les cabines des voyageurs, le bar et surplombé d’un astrolabe avait été réaménagé en sas d’arrivée, bar et douches pour les voyageurs* n’en disposant pas dans leur cabine.

Les 7 modules qui composent la base Lunaire MoonOne sont quasiment identiques: sur une structure en carbone léger ancré dans le sol Lunaire, de forme ronde, des poches gonflables latérales et supérieures faites de 7 couches de plastique et films métalliques protégeant des rayons ultraviolets et des radiations cosmiques, remplies d’azote, confèrent à l'ensemble une tenue appréciable. L’espace intérieur est sous pression pour permettre aux occupants d’y respirer comme si ils se trouvaient sur une montagne de 2000m d’altitude sur la Terre et maintenir la structure et son étage, un observatoire stellaire, debout.

LE MODULE CREVÉ À GAUCHE.


Pourquoi une telle crevaison?

Le système des structures dont l’extérieur est une succession de couches avait été choisi pour sa légèreté, qui facilite le voyage et le coût de l’installation et surtout sa résistance aux dommages causés par des petites météorites qui devraient rebondir sur les parois et éviter plus de dommages.

Sont-ce les conséquences d’une météorite qui auraient pu crever le module ? Ou un autre type de défaillance ?
Pour le moment, personne ne le sait. Pour le savoir, et comme le personnel de la base n’a pas su d’où venait la fuite d’air, il faudra attendre que des astronautes y accèdent par l’extérieur, ou par la trappe de service. S’ils ne parviennent pas à identifier l’origine du problème, sous la structure désormais toute plissée, il faudra attendre un convoi spécial de la Terre avec une bonbonne de gaz orange à diffuser dans la structure crevée pour y déceler le point faible à réparer.


Des perturbations à venir

Même si le module 1 pourrait être réparé rapidement, il faudra attendre son nettoyage [car le gaz orange l’aura coloré en orange NDLR] et des tests pour s’assurer que la base Lunaire MoonOne est en bon état.

Les deux navettes Carton actuellement sur la Lune sont toutes deux connectées au module crevé, donc inaccessibles. Il faudra donc quelques jours avant qu’elles soient déconnectées, déplacées et préparées par les astronautes de la base pour repartir vers la Terre : « le programme des vols va être impacté », a annoncé Air Lune.

Il n’y a que dix scaphandres disponibles sur la base et tout le monde n’est pas habilité à les porter.

Pour Josiane Bouchin-Javel, grande détractrice de l’entreprise Lunaire, et qui s’est exprimée sur les réseaux sociaux dans la nuit, il s’agit d’une manœuvre d’enfumage [sic] pour continuer à faire croire que la Base Lunaire existe.


*trop pauvres parmi les riches

Chroniques sur le même thème





Mots-clefs MoonOne affaires le complot du ballon pur citation émotion fait divers physique-chimie reportage sciences Machine Lapholle air lune MoonOne Sciensolutions spatio-temporel 

Annie Versaire

Responsable de la Folie

Commente!

2 commentaires - poster un commentaire :)
LECOLONELMOUTARDE Moi je ne sais pas ce qui me fait le plus peur mais c'est sans doute plus effectivement que la base Lunaire ne craque pendant la nuit, nous propulsant tous aux confins des trous noirs de la galaxie plutôt que de se retrouver tout nu devant tout le monde ce qui m'était arrivé par accident en 1976.
CONNASSE Je plains vraiment tous les pauvres voyageurs qui ont du se balader tout nu toute la nuit! Les pauvres, ca fait peur d'aller sur la Lune moi qui n'y suis encore jamais allé



Les évènements, personnages et firmes cités sur la plateforme ou les impressions de PuzzFuzz sont imaginaires.
Toute ressemblance avec des contemporains, vivants ou morts, ou avec des firmes existantes, ne serait que pure coïncidence.

Toutes les fictions dépeintes sur PuzzFuzz sont protégées par le droit d'auteur et de création et ne peuvent être reproduites sans l'authorisation de PuzzFuzz et de leurs auteurs respectifs. PuzzFuzz © 1995-2019
Droits réservés reproduction interdite
Conditions générales | Contact | Mentions légales