C'est une chronique sole noire!


Tu bnficies d'un accs exceptionnel pour dcouvrir une chronique SOLE NOIRE sans tre connect - maximum 2 par semaine.
Pour profiter de toutes les chroniques en illimit ou nous suivre, procure-toi ton Pass ici

Un chapelet de fausses femmes dcouvertes

Plus / fait divers

par Sarah Mdurhe, paru le mardi 3 janvier 2017

C'est la consternation et l'indignation en cette rentre Cullignargues, une affaire d'espionnage venant d'tre mise la lumire du jour


RITA TSOKU TAIT CONNU DE LA POLICE SOUS LE NOM DE NOMIE GENDARME, PROCHE DES MILIEUX DU GRAND BANDITISME

Mme si les prcautions avaient t prises, le responsable de la scurit du site industriel de Cullignargues, qui abrite le centre de recherche de Sciensolutions, les ateliers arospatiaux de test, de construction et de maintenance, le fameux clestoport et une ferme artisanale, va se faire tirer les oreilles.


 Un employ qui s'ennuyait a t intrigu

En effet, pas moins de six fausses femmes de mnage ont t dmasques la semaine dernire, dans un bureau abritant les services de mtoritologie [chargs de prparer les bulletins mtorites diffuss quotidiennement aux quipages spatiaux, NDLR]. Un employ qui s'ennuyait a t intrigu par les normes poubelles manipules par les femmes de mnage. Les papiers des poubelles papier taient emmens vers un fourgon charg de dtruire en confettis les papiers mais le suivant bicyclette la sortie du travail celui-ci a constat que le camion se dirigeait en fait vers un centre dsaffect o les lueurs lumineuses qui dansaient dans la pnombre lui ont rvl leur dessein malfique: les papiers y taient tris pour y dceler des informations capitales sur Sciensolutions dans une grande opration d'espionnage. Le lendemain, pendant leur service, les six femmes de mnage ont pu tre confondues avec des figures connues du grand banditisme


Le commanditaire pourrait se trouver outre-Atlantique

Machine Lapholle a encourag les gens ne rien faire au moins une fois par jour pour dceler de telles affaires d'espionnage ou des anomalies non dtectes ou caches sous le tapis.

Le syndicat des INTRUS (INdustriels Transmutables de la Recherche et de l'Usinage Spatial) a, en attendant les consultations de ses employs affilis, protest contre la mesure propose, arguant qu'elle risquait de surmener outre-mesure les employs, ce qui est videmment bien dommage en dbut d'anne.

Mais l'autre syndicat majoritaire cette fois celui des agents Air Lune, s'est au contraire insurg que les employs soient pays sur la mme base horaire s'ils travaillent effectivement moins.

Sur cette question, la direction n'a pas encore tranch. Mais elle focalise son attention pour protger ses recherches autour du moteur infusion fusionnel, qui font l'objet des convoitises et donc de tentatives d'espionnage. ce titre, des rumeurs de dlocalisation de ces quipes vers la Lune courent dj...


Chroniques sur le mme thme





Mots-clefs fait divers affaires espionnage politique Machine Lapholle air lune MarsMariner Sciensolutions 

Sarah Mdurhe

Responsable des impressions numriques et de la Logistique




Les vnements, personnages et firmes cits sur la plateforme ou les impressions de PuzzFuzz sont imaginaires.
Toute ressemblance avec des contemporains, vivants ou morts, ou avec des firmes existantes, ne serait que pure concidence.

Toutes les fictions dpeintes sur PuzzFuzz sont protges par le droit d'auteur et de cration et ne peuvent tre reproduites sans l'authorisation de PuzzFuzz et de leurs auteurs respectifs. PuzzFuzz © 1995-2020
Droits rservs reproduction interdite
Conditions gnrales | Contact | Mentions lgales