Le bureau d'études de Sciensolutions trouve une statistique frappante

Plus / sciences

par Prof. Peter Tard, paru le mercredi 3 août 2016

C’est donc parfois au cœur de la chaleur de l’été que se résolvent certains problèmes de l’humanité en témoigne cette statistique étonnante réalisée par des cadres de Sciensolutions.


C’est une statistique qui établit pour la première fois dans l'histoire de l´humanité une causalité entre eau et humains.

L’équipe de Mme Caoline Cagnotte, Professeur-ingénieuse travaille sur les conditions cognitives mais aussi physiologiques et environnementales pour préparer au mieux la mission qui doit se rendre vers Mars, le MarsMariner. Dans ce cadre, de nombreux scientifiques travaillent d’arrache-pied à ces questions dans les bureaux feutrés du centre de recherches de Sciensolutions à Cullignargues, France.


 L’eau est une condition essentielle pour la vie

« Pour réaliser cette étude nous voulions mixer plusieurs sources historiques pour ne pas être biaisés et nous avons fini par dégager le besoin d’une étude sur la relation entre les températures et la vie. Sachant que la vie sur Terre est née dans le milieu liquide, nous avons supputé que l’eau est une condition essentielle pour la vie.

Moi-même je bois 6 cafés par jour donc très peu d’eau mais des partenaires m’ont dit qu’ils buvaient 5 litres par jour, ce qui nous a convaincu. Nous avons ensuite organisé une grande campagne d’enquêtes, l’une mixant les résultats de fréquentation des piscines* et des océans (à partir du ratio plage/mer) et par des enquêtes sur des panels humains internationaux pour englober l’humanité dans sa grande et pleine universalité.

Nous avons dû toutefois décorréler des résultats les avis des populations Scandinaves quant à leur utilisation des saunas autour de 90°C et des Hammams qui sont trop humides pour fournir des résultats fiables».

LES RÉSULTATS DE L'ÉTUDE DANS LEUR VERSION ÉDULCORÉE POUR LA PRESSE (LES CHIFFRES CLEFS ONT ÉTÉ EFFACÉS, SEULEMENT LES TENDANCES SONT RESTÉES)


L'étonnante clarté des résultats

« Les résultats nous ont surpris et ont permis pour la première fois, de quantifier qualitativement que le degré idéal est autour de 22°² alors que la propension des gens à fréquenter l’eau est plus élevée. Pour l’air, les gens s’en préoccupent moins. Une courbe a été omise dans la présentation de ces résultats, pour des raisons de confidentialité (tous les axes verticaux ont été supprimés pour la même raison): - La réalité sur la fréquentation des gens dans le milieu aérien. Seule la propension a été présentée car les résultats pourraient choquer ».

Ce qui est effarant selon Madame la Professeure, c’est que cette étude serait déterminante pour comprendre le sens de la vie de l'univers et de tout ce qui est car on peut manier les résultats de cette étude à sa guise grâce à la relation PV = NRT (Pression x Volume = constante x Température).

« Certaines personnes – notamment celles qui n’ont pas de racines extra-terrestres ne se sentent pas comme des poissons dans l’eau lorsqu’elles sont dans l’eau. Tout simplement car l’eau colle à la peau et pas l’air. »

La prochaine étude portera sur la salinité de l’eau nécessaire au maintien de la vie. Quinze scientifiques seront enfermés dans des baignoires pendant 10 heures pour observer leur réaction. Si Sciensolutions n’a pas les moyens de la NASA, elle semble toutefois en avoir l’inventivité lorsqu’on voit avec quelle persistance l’équipe du Professeur Cagnotte s’attache à résoudre les mystères de la création avant le départ de la mission MarsNariner.


*ainsi que les chiffres historiques de l’utilisation de la piscine de siège d’Antibes et la baignoire d'Odile Huet avant son attaque.
²l'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Chroniques sur le même thème





Mots-clefs sciences environnement société air lune MarsMariner Sciensolutions spatio-temporel 

Commente!

2 commentaires - poster un commentaire :)
MARGOTTEL EDIT : la scientifique créatrice de ce graphe a été licenciée car elle avait oublié l’accent sur le mot température. On ne badine avec la qualité a justifié le directeur des ressources humaines.
BELUGA Y a t-il des gens à Sciensolutions qui abusent peut-être de substances psychotropes? Voire directement le journaliste du Daily City qui a osé rédiger un article en ne voyant pas la supercherie monstrueuse de l'abyssale vacuité intellectuelle qui a pu mobiliser tant de chercheurs soi-disant scientifiques (car ma gardienne d'immeuble qui est un peu "simple" serait pourtant parvenue aux mêmes conclusions avec un minimum de bon sens...). A ton besoin de monopoliser tant de fonds de recherche pour des études si misérables? Je suis révoltée et j'espère bien du fond de mon coeur que la mission Mariner va rater.

À découvrir dans la boutique