C'est une chronique sole noire!


Tu bénéficies d'un accès exceptionnel pour découvrir une chronique SOLE NOIRE sans être connecté - maximum 2 par semaine.
Pour profiter de toutes les chroniques en illimité ou nous suivre, procure-toi ton Pass ici

Accord de violons

Daily City le Canard papier / vie de la rédaction / 2014-10-25.pdf

par Maggie Move, paru le samedi 25 octobre 2014

La grève des journalistes a pu se terminer sur un accord.



 Tout le monde était mécontent!

Un accord trouvé entre la direction et les grévistes (constitué de journalistes et de la responsable des impressions numériques) a permis de débloquer la situation enlisée et mettre fin à la grève.

Face à la dureté des revendications des grévistes, la direction, alors représentée par Jude Abricot a proposé un compromis:
une augmentation de salaire pour tous les membres de l’équipe qui n’auraient pas été augmentés depuis deux ans, calée sur l’inflation, tandis qu’en contrepartie, les journalistes devront remettre en place le système d’équipes de rédaction.


 Je ne peux pas leur demander d'être visionnaires!

Pour une productivité accrue, le système passera d’équipe duelles vers trois équipes truelles (à trois personnes) au lieu de deux équipes. Le nom des trois équipes n'a pas été décidé.

Nul ne sait encore si les noms précédents (équipe PomPom et des Bleus) seront conservés. Avec cet accord, tout le monde sort gagnant.

«Si les journalistes avaient été prévoyants et responsables - car je ne peux pas leur demander d'être visionnaires - les pauvres, ils auraient pu d'eux-même formuler une telle proposition, et on aurait évité ces dix jours de grève coûteuse » déclare Annie Versaire.

Si le temps est aux réconciliations, la témérité d'Annie Versaire face à l’adversité a été décriée


découvrir ce Canard



Obtenir


Chroniques sur le même thème





Maggie Move

Directrice des Finances et des Ressources Cubaines

À découvrir dans la boutique