This is a Black Sole!


You are now granted of an exceptional access to a Black Sole chronicle without being connected - max 2 a week.
Enjoy an unlimited access to all chronicles or follow us here

Odile Huet diluée entre la vie et la mort

Daily City le Canard papier / tragedy / 2015-02-07.pdf

by Guillemette Point-Virgule, on Saturday, February 7, 2015

Une nouvelle attaque a eu lieu cette semaine contre des journalistes de la presselibre: la nouvelle chroniqueuse envoyée spéciale Odile Huet, fraîchement embauchée se trouve présentement entre la vie et la mort


Un nouveau drame terrible et violent vient de toucher le monde de la presse libre, avec le quasi-décès d’une journaliste [quasi-journaliste, NDLR].


 Elle craignait les attaques sanglantes d’un conflit tribal

Odile Huet avait été embauchée au Daily City au mois de janvier pour se concentrer sur le projet Capucine qui tombait en décrépitude.

Envoyée en Tanzanie, elle avait parcouru seule les espaces verts locaux. A l’issue de son voyage, touchée par le témoignage d’une habitante d’un village du Nord du pays, qui avait recueilli un bébé alligator dont une patte était cassée, mais qui craignait des attaques sanglantes d’un conflit tribal, Odile Huet a pris sous son aile le petit animal et a pu le ramener chez elle.

Comme le rapportent ses collè- gues de la rédaction du Daily City, Odile s’était rapidement attachée à l’animal blessé. La bête qui mesurait 50cm la semaine dernière, avait été placée dans un bocal.


 Ce sont des punks qui ont appelé les secours

Mercredi soir, le jour de l’accident, Odile a quitté le siège d’Antibes vers 14h00 après la fin de la conférence de rédaction hebdomadaire pour rentrer à Paris à 16h30, où elle réside. Pour une raison encore inconnue, l’animal baptisé Niaque a dû, par peur sans doute, se réfugier dans la baignoire. Ce sont les voisins du dessous, un couple de punks, qui ont appelé les secours, en entendant des cris et en constatant une inondation.

À l’arrivée des pompiers, Odile Huet gisait dans la baignoire, dans une mare de sang; elle aurait marché sur l’animal sans le voir qui l’aurait alors attaquée sous la douche. Les témoins sur place ont affirmé, en voyant la civière recouverte passer vers l’ambulance, qu’elle gouttait rouge.
Elle est depuis hospitalisée*, inconsciente, dans un état critique; ni sa famille ni les médecins ne sont optimistes.


L’alligator n’a pas été retrouvé.

La veille du drame, Niaque avait déjà été turbulent. Avec les fortes précipitations de pluies sur la capitale, le fauve était devenu nerveux. Kelly Nepsy, doctoresse en surfaces, avait passé une nuit chez la journaliste-reporter lors de son retour de Tanzanie. Elle a rapporté que «le bébé alligator avait commencé à remuer dans tous les sens lorsque j’ai sorti mes chaussons en tête de lion».

Odile Huet elle-même avait confié mardi à Annie Versaire son inquiétude quant au stress émanant du bébé alligator, après avoir été affublé d’un manteau en crochet réalisé par Mme Raviffe, lectrice de longue date de notre journal passionnée par les animaux et ravie de pouvoir supporter le travail d’Odile.


 Ce serait la croix Suisse qui aurait énervé l'animal

LA SCNÈNE DU CRIME APRÈS LE RETRAIT DU CADAVRE. POUR DES QUESTIONS D'IMPÔT LA DIRECTION DU JOURNAL ESPÈRE QUE LE REJET DE SANG DE MLLE ODILE HUET DANS LES EAUX USÉES NE PROVOQUERA PAS DE NOUVEAU DRAME PHYTOSANITAIRE

Selon le Dr. Jim Darling, un cétaçologue proche de Machine Lapholle, il est probable que la laine l’ait démangé, gratté, ou simplement qu’il soit devenu nerveux à cause de la couleur rouge, ou de la croix Suisse [Mme Raviffe a déménagé en Suisse pour des raisons fiscales courant 2012, NDLR].

Bien que des formulaires aient été fournis à Odile Huet pour importer l’animal en France, la Police, qui les a étudiés après l’attaque, a déclaré qu’ils étaient faux. L’animal avait été introduit dans un jerrycan, à l’intérieur de la valise, pour le transport, et comme la valise avait été égarée par la compagnie aérienne, on la lui avait remis lundi chez elle sans qu’elle ait à justifier de son contenu à la douane.

Étant alitée des suites d’une fièvre bénigne, elle n’avait pas donné suite et pensait que l’animal était un NAC et n’était pas dangereux.


Il est recommandé aux possesseurs d’alligators de scotcher leur gueule.

Les médecins ayant déclaré qu’elle avait désormais peu de chance de s’en sortir vivante, Jude Abricot l’a* considérée comme résignée et elle a été démise de ses fonctions, afin d’éviter de devoir lui verser un salaire (elle était en période d’essai).


*Odile Huet

discover this Canard



Get it!



Tags tragedy headnews redaction life Odile Huet 

Guillemette Point-de-Virgule

Leave a comment!

comment now



All events, people and companies depicted in PuzzFuzz or PuzzFuzz Le Canard Daily City are fictional.
Any similarities with people alive or other authorities are purely coincidental and not intended.

To the extent permitted by applicable law, all content of the fictions, characters, situations and stories depicted on PuzzFuzz, including but not limited to edits, changes and additions are protected by copyright of their respective authors. All rights reserved. PuzzFuzz © 1995-2020
All drawings, pictures and texts are from the author - all rights reserved, no reproduction allowed
Terms & Conditions | Contact | about us