Le parler pirate

Daily City le Canard papier / cocasse / 2015-09-19.pdf

par Annie Croche, paru le samedi 19 septembre 2015

Découvre le parler pirate et la joie de partager cette langue oubliée


e samedi est la journée internationale du parler pirate, bien connu des amateurs de piraterie marine en hommage aux corsaires du passé.

EN RÉALITÉ DE NOS JOURS BEAUCOUP DE PERSONNES PARLENT PIRATE MAIS SANS S'EN RENDRE COMPTE CAR ILS SONT MALOTRUS



Exercice sans aucun doute plus facile aux adeptes de Tintin et des frasques explosives du Capitaine Haddock, le mélange de Bâchi Bouzouk, Anacolute ou Flibustier n’aurait que peu d’écho s’il n’était pas prononcé à la manière pirate; le plus simple revient à imiter une personne trop alcoolisée en ponctuant par des râles, des Yaarrg ou des Hého.

La prononciation ne doit pas se rapprocher du parler campagnard, mais plutôt du vieux français et les pirates n’étaient pas spécialement vulgaires, mais des voyous attirés par l’argent ou le pouvoir


*à réaliser dans les milieux autorisés. le journal décline toute responsabilité en cas d'erreur de frappe qui conduirait à un œil au beurre noir te conférant - de loin - un aspect très proche des pirates du 18ème siècle.

découvrir ce Canard



Obtenir


Chroniques sur le même thème





Mots-clefs cocasse culture histoire 

Annie Croche

Journaliste musique et arts

À découvrir dans la boutique